LogoMBH1
LogoMBH
Les articles du mois

Se préparer à écrire / Les introjections

Actualités

Me préparer à écrire

Développement personnel

Les introjections

Recette de cuisine

La salade de fruit
Bonjour,

Le mois de juin c'est un mois qui sent bon l'été qui pointe le bout de son nez. C'est le mois où l'on commence à partir en WE car le soleil brille avec plus de chaleur. Les nuits sont courtes.
Bref, c'est un mois que j'aime beaucoup : pas encore trop chaud et plein de lumière.
Et ce mois-ci c'est la sortie de la réédition de mon livre : Créer sa vie - 52 pensées positives. Je suis super heureuse de cette nouvelle édition et j'espère que vous y trouverez autant de plaisir à le lire que moi à vous l'avoir préparé.
Bon mois de juin et bonne lecture!

Signature

Juin 2019

Nouvelle édition de : Créer sa vie - 52 pensées positives

disponible

  • En librairie (sur commande)
  • Auprès des plateformes : BoD, Amazon, Appel store, etc.
Actualités

Ma préparer à écrire

Au début lorsque j’écrivais c’était plus pour le plaisir, je jetais des idées sur le papier sans trop me poser de questions. En même temps, à cette époque je n’envisageais pas de publier ou diffuser ce que j’écrivais. De ce fait les choses se faisaient sans logique ni ordre.
Par la suite, j’ai eu envie d’écrire un livre sur la relation au travail, comment aider les gens à grandir avec leur travail, à se poser les bonnes questions à être épanouie en lien avec ça. J’ai commencé à écrire des pages puis je l’ai mis de côté. Ce livre n’est d’ailleurs toujours pas publié à l’heure ou j’écris cet article. Mais j’y travaille.
11-HD
Bref, j’ai choisi de travaillé sur un autre livre pour tout un ensemble de raison et notamment parce que cet autre projet me paraissait plus léger, plus ludique. Pour cela j’ai commencé à penser le livre mais j’ai rapidement été bloqué dans l’écriture de ce dernier.
Aussi, j’ai décidé de mieux comprendre les enjeux de l’écriture, d’être auteur. J’ai donc lu des blogs, des articles et des livres sur le sujet. Je vous avoue que ce que j’ai retenu d’essentiel et qui m’a beaucoup interpellé dans tous ces ouvrages et textes c’est l’importance d’écrire de manière régulière et constante.
En effet, quand c’est le temps d’écrire un livre, il semble nécessaire de se poser, de prendre du temps, de faire preuve de rigueur. Il est également nécessaire de se poser des objectifs en termes de nombre de mots ou de temps d’écriture afin d’avancer et de tenir un objectif.
Voilà qui me déplaisait fort. Quoi ? Je voulais écrire des livres, les offrir au public, je voulais que cela soit un plaisir et cela allait devenir un travail ! Force est de constaté que oui. Comme pour le reste dans la vie, il est assez rare d’obtenir quoi que se soit dans fournir des efforts. Certes, nous pouvons avoir de la chance. Mais pour tenir sur la durée, publier régulièrement et avoir un public qui vous suit : travail, rigueur et organisation semble de mise.
Bon, la déception passée, j’ai compris que ce projet n’allait pas être des vacances. Mais dès lors, je me suis lancé avec plus de sérieux dans l’écriture de cet ouvrage. Ainsi, je me suis placé comme objectif d’écrire une pensée par jour. Cela m’a donc pris un certain temps pour écrire ce livre, mais j’ai pu avancer enfin en parallèle de mes autres activités. Je dis enfin car avant je n’avançais pas beaucoup.
D’ailleurs, à travers mes recherches j’ai découvert que dans de nombreux pays il existe des formations pour devenir auteur. En France, nous semblons encore penser que seul un peu de génie ou de talent suffi. Certes, c’est important, mais l’essentiel du métier d’auteur peut s’apprendre. Personnellement je trouve cela rassurant : pouvoir apprendre, c’est être certain de pouvoir faire ce que nous souhaitons. J’avais donc la possibilité d’apprendre et de devenir auteur. Mais pour cela il fallait du travail.
C’est ainsi que peu à peu j’ai cheminée dans mon écriture et que j’ai terminé ce premier livre.
Aujourd’hui, forte de cette expérience j’avance avec sérieux et rigueur dans mes projets d’écriture. Je me fixe des plages de travail sur mes livres. Je dis mes livres car j’ai cette habitude de toujours travailler sur 2 ou 3 projets en même temps. Je pense que lorsque j’en ai marre de buter avec un, je peux me concentrer sur un autre. Et ainsi, chacun avance à son rythme moi et mes livres !
Et c’est bien ce qui est important, lorsque nous nous lançons dans ces projets : il est essentiel de rester à l’écoute de soi et de ce qui nous parait juste afin de cheminer vers nos objectifs. Pour cela, certes les écrits, les formations sont importantes, mais il faut avant tout intégrer ces contenus pour les faire notre et ainsi trouver ce qui est juste pour nous, dans notre chemin créatif.
Belle suite avec vos projets, les miens avancent à grand pas : puisque j’ai mon livre : Créer sa vie – 52 pensées positives qui ressort et que Petite mas Grande va voir le jour en septembre !!
Bien sûr, comme vous l’avez compris j’en écris d’autres qui arriveront peu à peu … mais en attendant n’hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux : Facebook et Instagram pour d’autres contenus. N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.
Développement personnel

Les introjections



Mais quel est ce mot barbare me direz-vous ? Un mot passionnant qui est peu connu du grand public mais dont de fait lorsqu’on en connait la définition on comprend que c’est une chose qui nous habite tous.
Alors, le dictionnaire nous dit que c’est un processus inconscient par lequel une image, une pensée, une personne est incorporée, identifié au moi.
traçé illu 1
Pas très facile à comprendre je vous l’accorde. Donc, ce que la psychologie veut dire par là c’est qu’une introjection est une pensée, une idée toute faite ou autres que nous faisons notre. Nous croyons à cette pensée et agissons en conséquence. Elle est vécue comme une vérité, une valeur par notre personne.
Cependant, nombreuses introjections sont issues de la société, de l’éducation, par exemple : « un homme ça ne pleure pas. », « Les femmes sont plus sensibles que les hommes. », « tout ce qui est petit est mignon. »
Il est important de prendre conscience de nos introjections et de choisir si nous y croyons réellement ou si de fait nous ne pensons pas que c’est une vérité. Si nous prenons conscience que de fait les hommes ont autant le droit de pleurer que les femmes : pourquoi sire au petit garçon : « Allez ne pleure pas, tu es un homme ! » C’est ainsi que les introjections de véhiculent dans la société et dans nos pensées et nos comportements ensuite, sans que nous en prenions conscience.
Je vous site ces quelques introjections, mais il en existe des personnelles, issues de notre famille qui peuvent nous empêcher de grandir, d’être nous même et dès lors d’être créatif de notre vie.
Lors de mon travail de thérapeute, j’ai du souvent travailler les introjections des personnes pour les aider à cheminer vers qui elles sont réellement. De plus, à titre personnel, j’ai travaillé les miennes et je les travaille encore pour certaines !
C’est pourquoi, j’ai choisi d’écrire des livres pour travailler les introjections que nous pouvons porter sur nous-même comme : être petit, être faible, être gros, être stupide, etc. alors que de fait et avec objectivité nous ne le sommes pas.
Le premier tome de cette collection sur ce que j’appelle les pensées limitantes à transformer en pensées créatives montre un chemin pour se créer en se libérant de ses introjections. Le premier tome paraitra en septembre 2019 et s’intitulera : Petite mais Grande. Je pense que ce titre parle de lui-même de son sujet.
Bien hâte que vous puissiez le découvrir.
1551939806737
Recette de cuisine

La salade de fruits

Salade de fruit, jolie, jolie, jolie. J’adore les salades de fruits et je trouve que c’est un moyen super de faire manger des fruits à tout le monde. Pas besoin d’éplucher, de laver, de couper. Tout est déjà fait pour nous.
De plus, c’est super facile et pourtant c’est toujours un succès garanti !




La recette
Des fruits bien sûr ? Lesquels ce que vous aimez et de préférence de saison. C’est important de saison car les fruits sont ainsi moins chers et ont plus de goût.
Mais à partir de là bien des possibilités s’offrent à vous et notamment la taille des morceaux : petits, moyens, gros. En effet, à la dégustation et en fonction de l’effet visuel recherché la taille des morceaux modifie de fait la salade de fruit. A titre personnel je suis fan des tailles en tous petits morceaux : je trouve que cela crée un très beau visuel et que tu coup lorsque nous mettons une bouchée nous avons tous les goûts des fruits bien mélangée.
Pour les fruits, je trouve aussi intéressant de varier les textures ainsi que mettre des fruits croquants tel des pommes avec des fruits mous tel des fraises ou des kiwis.
Evidemment, je recommande vivement de varier les couleurs, c’est tellement beau une salade de fruit plein de couleur : les fruits rouges sont la bienvenue et ajoute toujours de la vie dans une salade. Mais en effet ils ne sont pas de saisons en hiver, cela dit nous en trouvons en surgelé parfois pour se faire plaisir !! Mais bon de manière générale j’attend plutôt le printemps et l’été pour les salades de fruits.
Avec ou sans sucre ? Personnellement je ne mets jamais de sucre. Je vous rappelle que je veille à avoir des fruits murs donc il n’est pas nécessaire de rajouter du sucre et c’est meilleur pour la santé.
Les petits plus :
  • Les alcools alors là, je laisse place à votre créativité : la tradition met souvent du rhum mais nous pouvons varier les plaisirs avec d’autres alcool tel du gin, du cognac ou encore un vin blanc moelleux. Evidemment, s’il y a des enfants c’est interdit.
  • Les biscuits : il est possible de servir la salade de fruit avec des fruits ça donne du croustillant et ça permet de pousser. Eh oui, à la fin ce n’est jamais facile de venir à bout des petits bouts au fond du bol ! Il est également possible de servir avec des brisures de biscuits sur le dessus. Là tout est permis alors faites vous plaisir. En général, j’évite les gâteaux avec du chocolat car moins facile à manipuler et coulant l’été.
  • La chantilly : alors là, je dis oui. Je sers en effet très souvent ma salade de fruit avec une chantilly maison et je vous avoue que chez moi j’ai des fans ! Evidemment vous pouvez acheter une bombe au supermarché mais c’est très facile à faire. Recette Chantilly : crème et sucre. Vous mettez la crème bien fraîche dans un robot batteur (le même que pour les blancs en neige) quand la crème est montée vous rajouter du sucre (glace ou cristal) et c’est prêt !
La dégustation
Comme je vous l’ai dit ici j’ai des fans de ma salade de fruit avec chantilly. Ma composition préférée c’est : fraise, kiwi, mangue, pomme. Le tout avec une chantilly !
LogoMBH1
facebook instagram website linkedin youtube 
MailPoet