Où vivre ? Ville ou campagne ?

Un choix certes, mais qui demande réflexion. Évidemment, il y a les personnes pour qui c’est évident car ils ont toujours vécu en ville et ne changeront jamais. À l’opposé, il y a ceux qui ont toujours vécu à la campagne et ne changeront également jamais.

Et puis, il y a tous les autres. Ceux qui se posent des questions, ceux qui se demandent car ils ont envie de changer de vie.

Certes, passer de la ville à la campagne, c’est un changement de vie. Un choix que j’ai fait au fil du temps.

Ainsi, en 2003, je termine mes études à Paris, ville où j’ai passé toute ma vie, et je décide de quitter cette ville. Envie de changement, de découvrir autre chose. Je crois aussi, une envie de me prouver que je peux tout faire, même tout quitter.

Et donc, en 15 jours, je décide de m’installer à Toulouse, je trouve un petit boulot sur place, un appart et j’emménage. Un début de vie solitaire et pas facile, mais plein de petits bonheurs. Que de changements ! J’avais choisi Toulouse pensant que c’était tout de même une grosse ville : je me rends vite compte que c’est tout petit à côté de Paris. Je prends du temps à comprendre cette ville et ainsi comprendre que je n’ai pas quitté Paris pour cela.

Je pars donc vivre à Montauban, puis à Saint Sulpice sur Tarn puis à Lavaur. Je vais dans de petites villes et j’aime cette alliance entre un peu de ville, d’activité et beaucoup de campagne. Mais je reste à chaque fois avec un travail sur Toulouse. Donc je ne suis pas encore vraiment rurale.

Puis, c’est le retour sur Toulouse pour des questions économiques et professionnelles. Et la rencontre avec mon conjoint qui rêve de campagne. Cela tombe bien, ce retour sur Toulouse à temps plein ne me plaît pas trop. C’est certes plus facile pour le travail et voir mes amis, mais cela ne me remplit pas de bonheur en termes de choix de lieu de vie.

Ainsi, avec mon conjoint, nous choisissons rapidement de vivre à la campagne. Alors, cette fois-ci c’est la vraie campagne : ma maison est hors du village qui n’a aucun commerce et seulement 142 habitants. La petite ville la plus près est à 6 km.

Là, je comprends enfin ce que signifie vivre à la campagne : tu fais tout avec ta voiture. Déjà, en province, tu vis beaucoup avec une voiture, mais à la campagne, c’est indispensable. Tu achètes un gros congélateur car autrement tu passes ta vie à faire des courses ! Tu t’organises de plus en plus pour éviter de faire trop de trajets et donc pour éviter de consommer trop d’essence et de polluer trop notre belle planète. Tu réalises pour de vrai que c’est un problème de fermer les commerces de proximité, les postes, les écoles, les hôpitaux, les centres administratifs, etc. Tu comprends également qu’une voiture c’est cher et que l’essence également !

Évidemment, il y a les bons côtés : le calme, la nature, les feux de cheminée, on voit les étoiles la nuit, d’ailleurs, il fait noir la nuit, pas de pollution lumineuse, le jardin, les plantes, les mains dans la terre, les animaux (eh oui, depuis j’ai 2 chats), les gens qui sont heureux de passer un moment à la campagne. Et puis, tu as une maison, de l’espace aussi.

De mon côté, je me suis mise à tellement apprécier cette vie, que j’ai également décidé d’y installer ma vie professionnelle. J’ai donc quitté Toulouse. Certes, je peux m’y déplacer pour mon travail ou ailleurs de fait. Mais l’essentiel de mon activité se vit de ma campagne et je m’en réjouis.

En 15 ans, je suis passée de citadine à rurale et je ne peux que m’en réjouir. Il est vrai que j’ai eu besoin de temps pour passer de l’un à l’autre. J’ai eu des étapes, mais n’est-ce pas cela la vie : cheminer à son rythme, en étant également à l’écoute de ses envies.

Que nous vivions en ville ou à la campagne, ce qui est important, c’est de vivre en accord avec soi et ses besoins. Il me paraît essentiel d’être à l’écoute de soi pour savoir ce qui nous paraît important pour nous. Je pense que mon cheminement m’a menée là où je suis aujourd’hui et que j’en suis très satisfaite présentement. J’aime vivre ainsi en pleine nature.

Qu’en sera-t-il demain ? Je n’en sais rien. Je sais juste qu’aujourd’hui cela me convient parfaitement et que je m’en réjouis. Demain est un autre jour, alors je verrai ?

Et toi lecteur ? Quelle est ton envie du moment : ville ou campagne ?

Share This

Share This

Share this post with your friends!