Dans quelques jours, c’est le 11 novembre. Un jour qui a marqué l’histoire de France. Et parfois, nous oublions ou nous préférons oublier. Je me rappelle avoir entendu une jeune fille d’une vingtaine d’années à qui on parlait de la guerre répondre : « Mais ça, ce sont vos histoires, maintenant tout le monde a oublié, on n’y pense plus. »

Je crains de trouver cette réponse bien triste. Il est pourtant vrai que nous oublions et c’est très bien. Pas d’intérêt majeur à se rappeler les peines, les souffrances et les traumatismes personnels ou collectifs. Néanmoins, je parle là de faire appel au devoir de mémoire. De se rappeler le passé pour ne pas répéter les mêmes erreurs.

Ne pas ressasser le passé ne veut pas dire faire tomber les événements dans l’oubli. Se souvenir de cette guerre est un devoir dont nous devrions tous nous préoccuper pour ne jamais oublier que les querelles créent des guerres, que les conflits irrésolus ou mal résolus créent des guerres et que les solutions que nous croyons apporter ne sont pas toujours les bonnes.

Aussi, je vous invite avec ce 11 novembre qui approche, à avoir une pensée pour les leçons de cette guerre, à avoir une pensée pour faire votre devoir de mémoire et d’histoire.

Share This

Share This

Share this post with your friends!